Du bien-être ...  à l'Être !

S'engager dans une pratique approfondie du yoga

 

Si vous  vous demandez : "Comment puis-je progresser?", "Est-ce que je peux venir au cours avancé?", "A quoi servent les cycles d'approfondissement et les formations?", voici quelques éléments de réponse.

Commencer le yoga relève souvent de motivations qui vont du physique au psychologique en passant par toutes les nuances intermédiaires: mal de dos, raideur, arthrose, problèmes de thyroïde, embonpoint, difficultés respiratoires, stress, nervosité, spasmophilie, angoisse, insomnies, dépression, pour citer les plus courantes. Le hatha-yoga est réputé pour améliorer, souvent même résoudre ces conditions et bien d'autres d'ailleurs.

Parfois c'est simplement le désir de se faire du bien, de consacrer du temps à soi, de s'offrir de vrais moments de tranquillité, de préparer la venue d'un bébé, même de s'assouplir ou d'améliorer son souffle pour progresser dans son sport préféré.

Plus rare, moins avoué ou plus tardif, est le désir de se connaître plus en profondeur, de s'ouvrir à une autre dimension d'être.

Un ami, notre médecin, la famille, un article ou une émission, l'air du temps "zen", ont fini par nous convaincre d'essayer. On dit un peu partout que cela fait du bien, que c'est tout en douceur. Bien sûr il ne faut pas tomber dans une secte… mais on a vérifié.

Nous voilà donc à notre premier cours et là, oh surprise! –du moins si on est dans un lieu où le hatha-yoga est enseigné de manière traditionnelle- la pratique est moins "cool" qu'on l'attendait. Se tenir droit, serrer "la racine", compter, visualiser, tenir les postures, faire tout ça en même temps!… Ce n'est vraiment pas de la gym douce : le corps, la respiration et le mental sont sollicités par des techniques exigeantes. L'enseignant ne nous "cocoone" pas, il semble être là surtout pour montrer, même si parfois son regard laisse filtrer une attention toute particulière. Il est discret mais d'une grande vigilance. Malgré la difficulté, on se sent bien après le cours et, percevant qu'il y a peut-être là quelque chose pour soi, vaillamment on poursuit.

​Passée la surprise des premiers cours on se rend compte de la complexité du yoga. Il s'adresse à tous les niveaux de l'être humain –c'est ce qui fait son extraordinaire efficacité--. On va donc s'occuper du corps mais aussi du souffle, des énergies et des pensées, et patiemment apprendre à les maîtriser et à les relier.

Après quelques mois on a souvent le plaisir de constater que les problèmes qui avaient incité à commencer sont résolus ou en bonne voie de résolution. Le yoga a rempli son premier objectif. Il s'agit maintenant de consolider cet état de bien-être, d'entretenir un niveau d'énergie suffisamment stable pour faire face aux aléas de la vie.

La pratique devient plus facile. Cette nouvelle disponibilité permet de découvrir une dimension différente de notre être, de notre relation aux autres, aux événements, à la nature: un peu comme si tout devenait plus ouvert, plus fluide. En fonction de leurs possibilités, certains vont alors par plaisir suivre deux ou trois heures de cours par semaine, passer au cours plus "avancé", et même se mettre à pratiquer régulièrement chez eux.

La découverte intérieure demandant à être soutenue par un peu de théorie ils auront peut-être commencé des lectures sur le yoga ou à participer à des ateliers.

Plus ou moins de temps peut s'écouler ainsi car suivre des cours dans un centre de yoga traditionnel présente un double avantage:

- D'une part les cours sont toujours variés, appropriés à chacun et au moment présent; l'enseignant connaît de multiples techniques et compose les cours dans l'instant.

- D'autre part ce sont des moments privilégiés où, au-delà des pratiques, on vient aussi puiser dans le lieu une énergie positive, se ressourcer régulièrement, et entretenir avec l'enseignant, sur le plan subtil, un lien profond et porteur.

 

Toutefois ces cours ont une limite. En effet le premiers niveaux du yoga ont toujours été répandus pour tous, le plus largement possible, en Inde par les yogis se déplaçant de ville en village ou au gré de rencontres avec des maîtres, et de nos jours dans les cours. Par contre les niveaux plus élevés étaient transmis "de Maître à Disciple". Il n'y a pas de vie collective en ashram dans le hatha-yoga tantrique traditionnel; ces yogis  vivent le plus généralement dans le monde. Les disciples venaient donc rencontrer le maître, de quelques heures à quelques jours, pour recevoir des enseignements et repartaient les mettre en pratique dans leur propre environnement.

Au-delà des millénaires ces enseignements traditionnels restent d'actualité et leur contenu ne change pas car la nature ne change pas: l'homme est toujours fait de conscience, d'énergie, de souffle, de pensées, de nourriture, animé par les mêmes pulsions; les lois qui président à sa destinée restent identiques.

Par contre si le fond reste le même, les modalités évoluent quelque peu. Dans la société contemporaine la transmission se fait "d'Enseignant à Élèves" tout en gardant le même état d'esprit : travail en petit comité, contacts fréquents dans l'intimité d'une relation de confiance et d'efficacité avec un seul enseignant très disponible et engagé dans le yoga.

 

Celui ou celle qui ressent le besoin d'aller plus loin dans la recherche intérieure devra donc trouver un autre cadre que les cours. Pour répondre à cette aspiration certains professeurs peuvent proposer des formations personnelles, ou formation de professeur de yoga, et des cycles d'approfondissement dont la trame bien définie et progressive s'étend sur plusieurs années. S'engager ainsi dans la durée permet d'aborder des techniques beaucoup plus évoluées, de s'enfoncer dans une réflexion philosophique et métaphysique, de poursuivre un travail d'investigations internes menant à un épanouissement de nos potentiels, une liberté, une connaissance intérieure et une vision du monde, reliés aux plus hautes aspirations humaines.

 

Voici donc tout un chemin parcouru depuis les premiers cours, suivis pour améliorer un état de mal-être, en passant par des heures de pratique faites par plaisir, pour le bien-être ou par choix de sagesse et désir de connaissance. Peu importe en fait ce qui motive les premiers pas, de nécessité en prises de conscience, certains parviennent à une croisée des chemins : continuer à subir et satisfaire seulement les plans les plus ordinaires de la nature ou bien exercer son libre choix d'être humain pour épanouir sa part la plus belle, la plus lumineuse, celle de la sagesse, de la connaissance, de la conscience. Inutile de chercher loin: c'est là, en soi, qu'est caché ce trésor. Encore faut-il le moment venu ne pas laisser passer sa chance, se donner des moyens de le découvrir.

 

Espoirs et joies du départ pour un voyage intérieur dont la saveur pourrait se révéler bien au-delà de tout ce qu'on pouvait imaginer! 

 

(Extraits de Labyrinthe, bulletin du Centre de Yoga) 

COORDONNEES

  • Centre de Yoga

       "Abhi-yoga/Indianités"

       12, rue Jean Daret 

       13090   Aix en Provence

 

  • Facebook Social Icône

 © 2019  Tous droits réservés         Site mis à jour le 11/11/2019           Mentions légales